mercredi 16 juillet 2014

un public médusé


En se portant volontaires pour une mission de reconnaissance, ces trois braves Tommies ne pensaient pas assister au défilé d'un tel peloton !

samedi 5 juillet 2014

jeudi 19 juin 2014

pas de traces...



Leur forfait commis, les envahisseurs en effacent les traces et reprennent leurs positions. L'invasion de l'Angleterre a débuté...

dimanche 15 juin 2014

vendredi 6 juin 2014

embuscade et traîtrise


Méprisant toutes les lois de la guerre, le fair-play et la douceur de l'été anglais, l'ennemi déguisé ouvre le feu sur la Home Guard. Le peloton cycliste s'affaisse comme un château de cartes.

dimanche 1 juin 2014

la patrouille est de retour


En ce bel après-midi de juillet 42, la Home Guard de Bramley End rentre au bercail, et pense sans doute à se désaltérer au pub.

jeudi 29 mai 2014

comme on se rencontre...


Décidément, il est difficile de se déplacer discrètement en ce bel été 44 !!

samedi 24 mai 2014

sacrée rencontre


Ciel ! Monsieur Dimanche !

vendredi 16 mai 2014

une occupation bien réglée



Voilà un vélo bien garé et bien gardé ; achtung bicyclette (A. Simonin) !

dimanche 27 avril 2014

mercredi 23 avril 2014

vendredi 18 avril 2014

pied à terre...





...."L'ivresse, aidée par le soleil, lui avait brisé la chair en petits morceaux. Il lui semblait que ses jambes, que ses cuisses, que ses reins étaient pleins de verre pilé (...). Il mit pied à terre."

jeudi 17 avril 2014

mercredi 16 avril 2014

la route est droite, la pente est raide !



Ajoutons que les verres étaient vides, et les sacoches pleines...

vendredi 11 avril 2014

s'il y a une côte on va la monter !



"Vous allez monter la côte alors ?
- S'il y a une côte on va la monter !
- Elle est dure ?
- Si elle est dure ! Du 15% !"
C'est une chose qui vaut la peine d'être vue, se disait-il.

mardi 8 avril 2014

demi-vantardise



"Vous venez de loin ?
- Nous venons de Paris.
- De Paris ? Vous êtes partis quand alors  ?
- Ce matin.
- Ce matin ? De Paris, ce matin ? Il y a au moins 80 lieues.
- Ah ! Déjà ?
- Nous avons bien marché, fit Broudier d'un ton modeste.
- Vous ne savez pas, demanda Bénin, si nous sommes encore loin de Montbrison ?
- De Montbrison ? Il faut des heures en chemin de fer.
- Ah ! Nous pensions y dîner ce soir.
- Vous êtes des coureurs ?
- C'est moi Jacquelin, dit Broudier. Mon ami, c'est Santa Y Cacao, le champion de demi-fond de l'Amérique latine. Nous nous entraînons pour le record des 1000 kilomètres en 24 heures.
Et Bénin ajouta avec une pointe d'accent brésilien :
- C'est plus dur qu'on ne pense."
(Jules Romains)